Le jour des amours
Le 1er mai était autrefois, en Europe, dédié à l'amour. Ce jour-là, il était coutumier de se coiffer d'une couronne de feuillages et de fleurs ou d'en offrir une à la personne aimée. Les écoliers de certains régions de Belgique ou de Rhénanie cultivent encore la tradition des couronnes de feuillages.

Le 1er mai donne aussi lieu à des réjouissances en l'honneur du printemps selon le rite ancestral de l'arbre de mai, que l'on retrouve dans différentes régions d'Europe.
À noter que le canton de Fribourg, en Suisse, célèbre ce jour-là le printemps avec chants et distribution de friandises aux enfants.
Mais aujourd'hui, c'est le plus souvent le travail ou plutôt la diminution du temps de travail qu'évoque le 1er mai avec la Fête du Travail.

Le premier mai est d’origine américaine.

Le premier mai est férié car il commémore ce jour de 1886 ou plus de 400 000 travailleurs manifestèrent pour obtenir la journée de travail de 8 heures (en effet, les ouvriers travaillaient 10 à 12 heures par jour avant cette date).
Cette fête du travail ne s’est pas instituée sans mal. En effet, l’histoire de la fête du travail, ou nous offrons du muguet à notre maman  a durée quelques années.
Après cette manifestation du premier mai, le 3 mai, une autre manifestation provoque la mort de 3 grévistes à Chicago. Le lendemain, une bombe explose parmi les policiers et fait une quinzaine de morts. Suite à cette tragédie, 3 syndicalistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Le 11 novembre, 11 manifestants seront pendus.
Le premier mai 1891, à Fourmies, une manifestation fait 10 morts dans le rang des manifestants dont l’une de ces personnes était Marie Blondeau qui deviendra le symbole de cette journée. En 1907, le muguet devient le symbole de ce jour et est porté à la boutonnière. Dès 1919, le premier mai devient le jour ou toutes les manifestations sont possibles et les demandes sont nombreuses. En 1941, le premier mai est désigné officiellement comme jour de la fête du travail ou tout le monde, normalement … se repose.
 

Le 1er mai en France
En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge; celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.
Le triangle est quelques années plus tard remplacé par la fleur d'églantine. En 1907, à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière, le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge .
Le 23 avril 1919, le Sénat français ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.
C'est pendant l'occupation allemande, le 24 avril 1941, que le 1er mai est officiellement désigné comme la Fête du Travail et de la Concorde sociale et devient chômé.
En avril 1947, la mesure est reprise par le gouvernement issu de la Libération. Celui-ci fait du 1er mai un jour férié et payé... mais n'en fait pas pour autant une fête légale et ne le désigne pas officiellement comme Fête du Travail.

En ce jour férié, il faut faire la fête, mais notre devoir est également d'avoir une pensée particulière et rendre un hommage à ceux qui font pas faire la fête ce jour; très nombreuses et nombreux, en particulier le personnel hospitalier et des urgences, les sapeurs pompiers qui pour la grande majorité sont des bénévoles qui ne compte pas leur temps, quelque fois au péril de leurs vie pour nous apporter aide et assistance; même que parfois des inconscients mettent leurs vie en danger pour assouvir leur plaisir, nous y ajouteront les gendarmes, les policiers, le personnel des gares et aéroports, les transports public et privé, la restauration et les hôtels;et toutes ces agents de service sur les autoroutes et dans les stations services, les agents d'entretien des servitudes sur les aires de repos pour le confort de tous, et tous ceux que je ne site pas mais qui travail en ce jour pour le besoin des autres, il sont nombreux .
Si vous rencontrer une ou plusieurs de ces personnes en ce jour de fête, pensez qu'ils sont au travail pour votre petit confort, alors un sourire, un bonjour et petit mot gentil, cela ne vous coûtera rien mais croyez moi, cela leur fera certainement plaisir.
A tous nous vous souhaitons une bonne fête de 1er Mai.

Jean-Claude et Evelyne  alias Papy16

Pages ** 1 ** 2 *